Je me souviens du temps jadis où les bons Français était ébahis, à la fois étonnés et écœurés, en ayant connaissance de l’American way of life avec ces banlieues pavillonnaires sans fin, ses centres commerciaux gigantesques, ses grandes surfaces nombreuses accessibles en voiture, ses horaires d’ouverture ne correspondant plus àContinue Reading