Éoliennes : un scandale qui couve ?

On le sait, la plupart des Français sont opposés à la multiplication des éoliennes, principalement pour des raisons esthétiques. Mais ils pourraient bientôt se montrer plus remontés encore contre cette gageure écologiste. En effet, un scandale éolien déjà déclaré aux États-Unis pourrait très bientôt frapper de plein fouet notre pays, tel un ouragan.

Nucléaire et éolienne : même combat pour le démantèlement

L’énergie nucléaire, très puissante et terriblement efficace, n’est pas anodin, loin s’en faut. La construction d’un réacteur est une décision de long terme, qu’un gouvernement successif ne saurait remettre en cause sans perdre des fortunes. Cependant, au bout de quelques décennies arrive le moment des coûteuses remises en état, ou bien le long effort de démantèlement.

Les éoliennes s’avèrent nettement moins dangereuses et coûteuses, mais en comparaison de l’énergie qu’elles produisent individuellement, le ratio est loin d’être bon.

Or, les éoliennes ne sont pas éternelles. Elles finissent par demander des réparations importantes voire un démantèlement. Seul problème : les promoteurs éoliens installant des éoliennes sur la propriété d’autrui (portions de champs qu’ils louent par exemple) remontent souvent ces biens ou encore font volontairement faillite pour s’évanouir.

Les conséquences concrètes possibles

La construction d’éoliennes est une grande machine à fric encouragée par les pouvoirs publics, plus ou moins consciemment ou inconsciemment, pour des motifs pseudo-écologiques.

Certains particuliers, en France, avait déjà été bernés sous Sarkozy par l’encouragement à la pose de pompes à chaleur : dès lors qu’il fallait faire fonctionner la garantie, la société avait fait faillite…

Même chose pour les éoliennes. Anonymement détenues et parfois cédées par des sociétés internationales au capital minimaliste, celles-ci peuvent s’évanouir extrêmement facilement sans que leurs actionnaires d’un temps ou de toujours soient inquiétés (alors même que les provisions légales de démantèlement n’avaient parfois jamais été constituées) : tout retombe alors sur le propriétaire foncier qui se retrouve avec des monstres sur son terrain… Et c’est parfois la commune qui trinque, faisant alors participer tous les contribuables du secteur ! Ils auront râlé devant leurs paysages massacrés, mais ils devront encore cracher pour s’en débarrasser !

Cerise sur le gâteau : même quand le démantèlement a bel et bien lieu, les sociétés concernées ont tendance à se limiter à une lecture littérale du texte de loi… laissant par conséquent des tonnes et des tonnes de béton sous terre : beau geste écologique en somme !

On l’aura compris : les éoliennes sont en réalité une catastrophe environnementale, en plus d’enrichir des spéculateurs sans scrupules tout en causant par ailleurs des désastres économiques et paysagers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *