27 ans après, Cresson a toujours sa voiture de fonction avec chauffeur

Il y a les uns, qui doivent travailler à la sueur de leur front et être productifs pour pouvoir gagner leur vie.

Et puis il y a les autres, moins nombreux mais plus puissants, qui jouissent des largesses des premiers, sans impératif d’utilité ou de productivité.

Occupant la fonction de Premier ministre il y a vingt-sept années, Édith Cresson dispose aujourd’hui encore, en 2019, une voiture de fonction avec chauffeur.

Des privilèges maintenus par Philippe

Et Madame Cresson est très contente de son régime de faveur. En soi, elle aurait très bien pu abandonner un tel privilège, supporté par les contribuables.

Il se trouve que l’actuel gouvernement a maintenu le privilège. Après tout, Édouard Philippe, qui ne sera pas éternellement Premier ministre, n’allait pas cracher dans la soupe !

Cependant, Édith Cresson, qui a quitté Matignon un certain 2 avril 1992, a tenu des propos peu opportuns, jugeant la décision de maintien « raisonnable ». Les justifications avancées s’avèrent peu convaincantes : l’ancienne gouvernante explique que cela lui « permet de se rendre » plus facilement à des « manifestations officielles, comme le 14 juillet ».

Nous sommes cependant dubitatifs quant au fait que son chauffeur ne soit employé qu’un jour par an…

Un déni de réalité ?

Certes, quand on voit le volume financier brassé par la puissance publique, une voiture de fonction et un chauffeur peuvent passer inaperçus. Toutefois, en bonne arithmétique, une chose plus une autre, plus une autre, etc., peut finir par faire BEAUCOUP.

Ce n’est qu’une manifestation parmi d’autres du fossé creusé entre l’oligarchie des décideurs soucieux de leurs intérêts propres d’un côté, et les Français de l’autre.

En revanche, nous pourrons nous satisfaire d’un bien maigre bonus : face aux Gilets jeunes, Édouard Philippe a tout de même osé limité à dix années le paiement d’un secrétaire particulier pour les anciens chefs de gouvernement… Il y a encore beaucoup à faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *